...
...
logo
CONCEPTION PRODUCTION ANIMATION MÉDIATION CINÉMA

 École et Cinéma

ATELIERS CINÉMA 2020-2021

Accompagnements pédagogiques

Les enseignants qui construisent un projet précis autour d’un film ou de la programmation de l’année pourront bénéficier d’interventions en classe ou dans leurs salles de cinéma partenaires, dans la mesure où ils en font la demande à l’association Enfances au Cinéma.

Plus de 100 ateliers cinéma sont proposés aux classes inscrites à École et Cinéma Paris.
Cette année, grâce à une subvention exceptionnelle accordée par le CNC, 55 ateliers supplémentaires sont également proposés à titre gratuit aux classes REP et REP+.


Voici les différents ateliers proposés en 2020-2021 :

CHRONOPHOTOGRAPHIE - Autour de La Ruée vers l'or
Qu’est-ce que la chronophotographie ? Comment peut-on décomposer le mouvement ?

La chronophotographie est une technique photographique permettant d’enregistrer la réalité en mouvement. En prenant une succession de photographies, le mouvement est décomposé chronologiquement et les différentes phases de ce phénomène physique peuvent alors être observées. La chronophotographie et les nombreuses recherches dans ce domaine effectuées par Étienne-Jules Marey, médecin et inventeur français, ont offert à la photographie une avancée considérable et ont largement participé à la découverte du cinéma.

Durant cet atelier, les élèves sont amenés à s’intéresser aux travaux d’Étienne-Jules Marey ainsi qu’à expérimenter eux-mêmes la chronophotographie, grâce à des outils numériques d’aujourd’hui.


Modalités :
  • Lieu  : dans les classes
  • Niveau : CP, CE1, CE2, CM1, CM2
  • Durée : 1h30
  • Matériel nécessaire : vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc

LES GENTILS ET LES MÉCHANTS
Personnages méchants ou gentils : est-ce aussi simple de les identifier ?

En démarrant une réflexion autour des personnages du film Une vie de chat ou d’un court métrage choisi par les intervenantes, les enfants découvrent l’ambivalence des personnages (un cambrioleur au grand coeur, une nounou manipulatrice) et rédigent leurs fiches identité.

Dans un second temps, d’autres exemples de personnages faussement gentils ou méchants sont mis en parallèle par la projection de courts métrages.

Enfin, les enfants, par petits groupes, créent leurs propres personnages ambigus qui sont ensuite pris en photo par les élèves.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : GS, CP, CE1
  • Durée : 2 séances de 2h
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc, feuilles, ciseaux, colle

LE KAMISHIBAI
Qu’est-ce que le théâtre d’ombres ? Comment raconter une histoire en images ?

L’objectif de l’atelier est de travailler sur les techniques du récit oral (rythme, mise en voix et en bruit collective) et sur le vocabulaire du cinéma (les échelles de plans, la question du hors-champ...).

Dans un premier temps, les élèves découvrent le kamishibaï et les différentes notions relatives au récit oral.Ensuite, à partir d’un butaï (petit théâtre) en bois et d’un corpus de photogrammes, les élèves racontent une scène d’un film choisi par l’intervenant ou une péripétie imaginaire à partir de personnages de ce même film. Des jouets sonores et une bibliothèque de sons permettront de donner une ambiance aux récits racontés par les élèves


Modalités :
  • Lieu  : dans les classes
  • Niveau : GS, CP, CE1
  • Durée : 2h
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc, feutres

LE CINAIMANT - INITIATION A L'ART DU MONTAGE
Comment le montage permet-il de raconter une histoire ?

L’atelier propose aux enfants de découvrir l’écriture du montage à travers l’assemblage de photogrammes plastifiés et aimantés avec l’outil du Cinaimant.Après un retour sur les éléments du genre polar, les enfants sont invités à imaginer un récit à partir d’images et de photogrammes issus de films policiers.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : GS, CP, CE1, CE2, CM1, CM2
  • Durée : 1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur + Tableau blanc / feutres + enceintes
  • obscure

DOUBLAGE, BRUITAGE - TRAVAIL SUR LA BANDE SON D’UN FILM - Autour d’Une vie de chat ou Adama
Quels sons entend-on dans un film ? Comment le son est-il enregistré au cinéma ? Qu’est-ce qu’un bruiteur ?

Dans le cadre de cet atelier, animé par un ingénieur du son, les élèves sont amenés à travailler sur la bande-son d’un film. Afin de comprendre comment est créé le son des films et comment il est mis en relation avec l’image, l’intervenant propose aux enfants d’expérimenter les différentes étapes de la création sonore au cinéma.

Dans un premier temps, les élèves découvrent et analysent les différents éléments qui composent la bande-son d’un extrait des films Adama ou Une vie de chat.Dans un second temps, les élèves créent puis enregistrent leur propre bande-son de l’extrait du film concerné. L’atelier se termine par l’écoute de la bande-son créée. L’intervenant fournira à la classe le fichier final.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : GS, CP, CE1, CE2, CM1, CM2
  • Durée  : 1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blan

INITIATION AU CINEMA BURLESQUE
Qu’est-ce que le cinéma burlesque ? Comment articuler son corps dans l’espace dans un objectif humoristique ? Comment jouer la comédie ?

Adapté du vaudeville et typique de l’ère du muet, le cinéma burlesque repose sur une succession de gags visuels, drôles par leur absurdité. Les chutes, les bagarres et les accidents sont l’expression d’un comique physique dans lequel le personnage principal est tourné en ridicule et est, souvent, le responsable involontaire de ces mêmes situations.

L’atelier commence par une introduction aux codes de ce genre cinématographique suivie d’une projection d’extraits de films de grands comédiens burlesques tels que Charlie Chaplin, Laurel et Hardy ou encore Buster Keaton.Par la suite, les élèves réalisent par petits groupes une séquence burlesque, autour du détournement d’objets, de gags et du travail sur l’expression corporelle en s’initiant également au jeu d’acteur.Les plans sont montés et truqués (ralentis, accélérés, convertis en noir et blanc...) par l’intervenante afin de montrer aux élèves les différents ressorts du cinéma burlesque.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : GS, CP, CE1, CE2, CM1, CM2
  • Durée : 2h
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc

LE CINÉMA DE GENRE
Grâce à la lecture et l’analyse de divers extraits, cet atelier théorique va permettre aux élèves d’explorer le cinéma de genre à travers une découverte de l’histoire du cinéma.

3 thèmes au choix :
- Découverte du burlesque. À partir d’un corpus d’extraits (de Chaplin et Keaton à Tati et Thomas Salvador en passant par des extraits de courts métrages), l’atelier propose une approche du genre burlesque et ses codes.

- Découverte du polar. À partir d’un corpus d’extraits, l’atelier propose une approche du genre du polar et ses codes.


- La science-fiction. Comment les sons font-ils genre ? Il s’agit, avec cet atelier, d’explorer les codes du genre par l’écoute d’extraits sonores.

Modalités :
  • Lieu  : dans les classes
  • Niveau : GS, CP, CE1, CE2, CM1, CM2
  • Durée  : 1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, tableau blanc ou mur blanc, feutres et enceintes

CINÉ-DÉBAT
Le ciné-débat consiste à discuter et réagir à partir d’un film. Par l’intermédiaire de l’intervenant qui guide le débat, il permet d’éveiller l’esprit critique des élèves en les amenant à échanger et confronter leurs idées.

Dans un premier temps, en introduction à la projection du court métrage, l’intervenant lance des premières pistes de réflexion afin que les élèves aient un visionnage actif.Dans un second temps, le court métrage est projeté à la classe. Enfin, à l’issue de la projection, l’intervenant invite les élèves à débattre sur ce qu’ils viennent de voir.


Modalités :
  • Lieu  : dans les classes
  • Niveau :  GS, CP, CE1, CE2, CM1, CM2
  • Durée  : 1h
  • Matériel nécessaire : téléviseur ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc

LES ENFANTS DU MONDE AU CINEMA
Comment vivent les enfants dans d’autres pays du monde ? Comment leur mode de vie est-il représenté au cinéma ?

À partir du visionnage d’extraits des films Adama, Paï : L’élue d’un peuple, Kirikou et la Sorcière ainsi que d’affiches de films du monde entier, les élèves sont amenés à discuter des conditions de vie et des façons de vivre d’enfants de leur âge dans d’autres pays du monde avec une intervenante spécialisée en histoire des cinémas du Monde.

L’objectif de cet atelier est de faire comprendre aux élèves que le cinéma peut être une source d’ouverture sur le monde et sur d’autres cultures. À la fin de la rencontre, les enfants réalisent une affiche inspirée des extraits visionnés en classe, sur le thème des enfants du monde au cinéma.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée : 2h
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, feuilles de papier A3, feuilles de couleur, feutres et crayons de couleurs.

LA SÉQUENDE SUÉDÉE
Qu’est-ce qu’une séquence suédée ? Comment réaliser un remake de film artisanal ?

Le concept de séquence « suédée » a été inventé par Michel Gondry pour le film Soyez sympas, rembobinez. Il s’agit d’un remake de film, plus ou moins fidèle, dans des conditions artisanales : il est possible d’utiliser des matériaux de récupération, de créer soi-même des objets, de bricoler et surtout, il est important de faire preuve de créativité.

Après avoir analysé en détail une séquence d’un film choisi par l’intervenante, les élèves réalisent leur propre version suédée. En examinant à la loupe cette scène de cinéma pour la refabriquer, c’est aussi l’occasion de se confronter à la grammaire cinématographique (le plan, la séquence, le champ contrechamp...).Cette initiation à la réalisation et au jeu de l’acteur face caméra, animée par une réalisatrice, permet aux élèves de découvrir la face cachée des tournages de films.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée : 2h
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc

J'EN CROIS PAS MES YEUX - Autour de Charlie Chaplin
Comment l’imagination de Chaplin a-t-elle été stimulée par une photographie pour créer son film ? Comment peut-on donner l’illusion du relief ?

À l’origine du film La Ruée vers l’or, il n’y a qu’une simple photographie. Le grand comédien et réalisateur s’est inspiré d’une image en deux dimensions afin de créer un décor en relief.Après une petite histoire de la photographie et du cinéma, cet atelier a pour objectif d’aborder avec les élèves les notions de dimensions dans l’espace à l’aide d’un stéréoscope, dispositif ancien que l’on pourrait comparer aux actuelles lunettes 3D, de vues anaglyphiques, images dédoublées lisibles à l’aide de filtres spécifiques et d’autres objets optiques.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée : 1h30
  • Matériel nécessaire : vidéoprojecteur, écran blanc, multiprise

INITIATION A LA PROGRAMMATION DE COURT-METRAGES AUTOUR DU THEME DE L'EXIL
Comment organiser un évènement cinématographique ? Comment choisir les films à projeter, en prenant en compte le public concerné ?

À partir du visionnage et de débats autour d’extraits ou de courts métrages qui ont pour thème commun l’exil, les élèves sont initiés à l’analyse d’images et sont amenés à concevoir un programme de films qui sera projeté et présenté publiquement à l’école par les élèves de la classe.

Les élèves deviennent programmateurs.trices : après échanges, réflexion, débats collectifs et une approche de la pratique cinématographique, ils élaborent une sélection de films. Les élèves et l’intervenant préparent ensemble l’animation de la séance dont ils sont en charge ainsi que la réalisation de l’affiche.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée  :  4 séances d’1h30   
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc

QUELS SONT POUR QUELLES HISTOIRES ?
Comment le son d’un film peut-il amener une puissance narrative, métaphorique ou poétique ? Comment le montage son est-il pensé au cinéma ?

À partir d’un corpus d’extraits du film projeté dans la classe, avec ou sans sons, les enfants sont invités avec un jeu de devinettes sonore (vent qui souffle, départ d’un train, voix qui appelle à l’aide) à réfléchir aux divers types de sons (bruit, voix, musique) qui habitent un film.

Les enfants créent ensuite leur récit d’aventure en associant l’écoute de sons à des photogrammes (à choisir parmi un corpus d’images proposé). Les montages sons et images imaginés par les groupes sont présentés lors d’un temps de restitution pendant lequel les enfants explicitent et argumentent leurs choix.


Modalités :
  • Lieu  : dans les classes
  • Niveau :  CE2, CM1, CM2
  • Durée  : 1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, tableau blanc ou mur blanc, feutres, enceintes

LE CADAVRE EXQUIS
Qu’est-ce qu’un cadavre exquis ? Comment créer une histoire et une narration au cinéma ?

Le cadavre exquis, devenu jeu d’écolier, est à l’origine une méthode de narration inventée par le mouvement artistique surréaliste. Il peut être graphique, composé de dessins, ou bien un procédé d’écriture collective. Dans cet atelier, animé par une réalisatrice, les élèves imaginent un scénario en racontant à la caméra des scènes inventées sur le mode du cadavre exquis. Un élève filme un autre élève qui raconte la première scène inventée, et l’élève suivant repart de la fin de la scène de l’élève qui le précède pour continuer l’histoire et ainsi de suite...


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée  : 2h

HISTOIRE ET CINÉMA ?
Le cinéma peut-il être le reflet de la réalité ? Comment se fait-il le témoin d’une époque ?

À partir du visionnage d’extraits des films Adama, Irinka et Sandrika et Avril et le monde truqué ainsi que d’affiches de films du monde entier, les élèves sont invités à réfléchir au rapport entre le cinéma et l’histoire. L’objectif de cet atelier, animé par une intervenante spécialisée en histoire du cinéma, est de faire comprendre aux élèves que le cinéma peut servir à prendre conscience de notre passé et à le réinventer.À la fin de la rencontre, les enfants sont amenés à réaliser une affiche inspirée des films visionnés en classe, à partir du collage de copies d’images de films et d’images d’archives.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée : 2h
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc, feuilles de papier A3, feuilles de couleur, feutres et crayons de couleurs

LE STORYBOARD
Comment préparer un film en vue d’un tournage ? Quelles sont les étapes nécessaires à la création cinématographique ?

Avec une simple feuille, un crayon et de l’imagination, on peut déjà faire du cinéma ! Comment mettre sur papier les images d’un film que l’on a en tête ? Ce n’est pas une bande dessinée mais ça y ressemble... En partant à la découverte de ce que l’on appelle « l’échelle des plans », les élèves sont invités à comprendre les étapes majeures de la fabrication d’un
storyboard.

Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée : 1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc, feuilles blanches et petit matériel pour dessiner (règle, crayons, feutres, gomme...

LA PUBLICITÉ PARODIQUE
Comment construire un spot publicitaire efficace ? Comment détourner des codes classiques d’un genre à des fins humoristiques ?

Cet atelier collaboratif est une véritable immersion dans l’univers de l’écriture scénaristique. Les élèves sont invités à se mettre à la place de vrais publicitaires, à réfléchir et à écrire une publicité originale et créative.Dans un premier temps, l’intervenante présente les différentes caractéristiques de la publicité et ses principes. Dans un second temps, par petits groupes, les élèves inventent et écrivent des publicités
qu’ils partageront ensuite à la classe.

Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CM1, CM2
  • Durée : 1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc, feuilles blanches et stylos

RÉALISER UN FILM AUTOUR DU THÈME DE L'ADAPTATION
Comment réalise-t-on un film ? Qu’est-ce qu’une adaptation ?

Cet atelier est une initiation à l’écriture et à la réalisation d’un court-métrage. En 5 séances d’1h30, les élèves sont invités à inventer et à tourner dans l’école un film inspiré du poème Le Cancre de Jacques Prévert. Ils sont ainsi initiés de manière ludique à toutes les étapes de la fabrication d’un film.

Dans un premier temps, les élèves visionnent des extraits de films adaptés de la littérature et sont formés à l’analyse filmique.Ensuite, ils commencent la préparation du film en travaillant l’écriture du scénario et en préparant le tournage.Enfin, ils réalisent le court métrage et gèrent la post-production du film qui sera monté par l’intervenante et envoyé à l’enseignant.e à l’issue des 5 séances.


Modalités :
  • Lieu : dans les classes
  • Niveau : CE2, CM1, CM2
  • Durée : 5 séances d'1h30
  • Matériel nécessaire : téléviseur et lecteur DVD ou vidéoprojecteur et écran, mur blanc ou tableau blanc, feuilles de papier et matériel de dessin
 

Le soutien pour la mise en œuvre de classes à PAC Cinéma

Un Projet Artistique et Culturel - PAC - de classe est une organisation pédagogique ouverte à un partenariat artistique et culturel. Il constitue un prolongement des enseignements, s’appuie sur les programmes et s’inscrit dans les horaires habituels de la classe. Tout projet artistique et culturel de classe est placé sous la responsabilité d’un enseignant volontaire (ou d’une équipe d’enseignants) et, à l’école élémentaire, des professeurs de la Ville de Paris. Ce projet est construit à partir des compétences de chacun, dans le prolongement des programmes, de façon privilégiée en partenariat, selon les orientations choisies, avec un artiste, un professionnel de la culture, une personnalité scientifique, un lieu ressource, un établissement, un établissement culturel de proximité, un théâtre, un musée, un centre d’art, une association agréée (Cf. circ. Réf. Décret 92-1200du 6 novembre 1992)

Les classes à PAC parisiennes sont cofinancées par l’éducation nationale et la mairie de Paris. Les crédits attribués permettront de financer les intervenants extérieurs, le petit matériel, les déplacements et les droits d’entrée dans les institutions culturelles, de préférence de proximité.

Enfances au Cinéma peut servir de relais, de structure d’appui aux classes à PAC Cinéma. Attention ! Appel à projet envoyé par la DAAC du Rectorat de Paris courant septembre.
 
Le cahier de cinéma d’un éléve de l’école Paul Gervais


" Monsieur Hulot joue au tennis "
Dessin d’un éléve de moyenne section de la classe de Florence Marchand, école maternelle Reuilly, suite à la projection du film Les vacances de monsieur Hulot

 

ESPACE PROFESSIONNEL

L'espace professionnel est réservé aux cinémas partenaires et aux intervenants d'Enfances au Cinéma.

Espace exploitants cinéma

Espace intervenants cinéma

ESPACE ENSEIGNANT

L'accès au planning des séances sera ouvert après la période des inscriptions

NOS PARTENAIRES

Devenez partenaire d’Enfances au Cinéma pour associer l’image de votre entreprise ou structure à des projets culturels majeurs, jouissant d’une importante visibilité et d’une image très positive. Contactez nous sur info@enfancesaucinema.net


Partenaires institutionnels

Cinémas partenaires

Marques partenaires